ART /

Histoire de peau

/

Nil Yalter

2003

Histoire de Peau, ou comment le corps vieillissant de l’artiste incarne ici la cartographie d’un territoire à parcourir ; celui de Nil Yalter, qui, depuis 1965, année où elle quitte la Turquie pour Paris, n’a eu de cesse d’explorer les thèmes de la femme, l’exil, l’enfermement, le nomadisme, les communautés turques immigrées…


Nil Yalter se filme, numérise son corps, zoome sur l’épiderme, les traces, marques et autres cicatrices qui font de la peau cette surface sensible, le révélateur d’une histoire et d’une identité dont les contours chercheraient à se préciser encore. Cette histoire, cependant, ne se donne pas si facilement. Il faut errer dans l’espace de l’œuvre, se perdre aux entrecroisements et cheminer lentement pour y déceler le réseau de correspondances qui coordonnera en filigrane le récit autobiographique.

L’artiste manipule et confronte les symboles attachés à l’expression de la féminité depuis les premiers temps jusqu’à nos jours. Et face aux récits mythologiques ou croyances qui stigmatisent la femme, Nil Yalter oppose la fragmentation de son corps et de sa peau vers un état d’abstraction, un rituel, en quelque sorte, dans lequel se recompose inexorablement un autre corps historique et social.

En se réappropriant ces différents langages de la représentation, Nil Yalter convie ainsi chacun, à l’ère de la numérisation, à une méditation atypique sur la féminité, l’intimité, l’identité et le temps.


hist-peau5
Écran2
hist-peau4
hist-peau10
photo4