RENDEZ-VOUS /

Irisations

/

Commissariat : Mathieu Vabre

Exposition
Du 9 avril au 16 juillet // Vernissage Samedi 9 avril à 17h et à 18h30

Commissariat Mathieu Vabre 

Vernissage samedi 9 avril à 17h et à 18h30, en présence des artistes Natalia de Mello – Adrien Lucca –Hernan Zambrano –Lucien Bitaux… 

L’exposition Irisations présentée à l’Espace Multimédia Gantner s’inscrit dans un rapprochement entre l’art cinétique, l’op art et la création contemporaine à l’ère numérique, qui participe au renouvellement d’un des courants artistiques majeurs du XXème siècle. Les œuvres présentées explorent le rayonnement lumineux, son spectre, ses couleurs, et le phénomène perceptif. Dans cette exposition qui invite une dizaine d’artistes contemporains nationaux et internationaux, l’œil du visiteur, l’espace, l’illusion et le mouvement sont au cœur du processus artistique.


Tout en mettant en perspective sans faire une rétrospective, l’exposition évoque à la fois la lumière, la couleur, l’iridescence et induit d’emblée l’expérience visuelle et le rapport du spectateur à l’espace.  

On retrouve l’importance du mouvement dans des travaux plastiques comme chez Lucien Bitaux qui intègrent le mouvement du spectateur et ses déplacements. Ensuite se déploient les diverses tonalités de la couleur, l’éventail de leur liquidité, l’arc-en-ciel de leur polychromie avec les œuvres de Natalia de Mello, Alistair Mc Clymont et la déconstruction de la lumière blanche avec Flavien Théry.  

Enfin, le phénomène optique à l’origine de l’iridescence nous est dévoilé. Le terme dérive du grec ancien Iris qui fait référence à l’arc-en-ciel, motif récurrent tout au long de l’exposition. Phénomène qui a longtemps fasciné l’homme, il est aussi à l’origine de nombreuses mythologies et symboliques. Un des premiers mythes fondateurs est celui de la déesse Iris de la mythologie grecque. Déesse de l’aurore et du crépuscule, elle établit la communication entre le domaine des dieux et des hommes. Elle symbolise la dialectique, conjure violence et naïveté, fait naître un être nouveau.  

La posture politique engagée par les artistes cinétiques dans les années 1960 en rupture avec les grands principes modernes bouleversent les frontières de l’art en reconfigurant le traditionnel “rapport œuvre-spectateur” dans le but de “donner au spectateur une participation majeure”. Motif fragile et éphémère, avec la figure de l’arc-en-ciel, les problématiques actuelles posées par les artistes comme Verena Friedrich nous interrogent sur la vanité humaine et la profonde transformation de l’homme et de sa relation avec son milieu naturel par le prisme des technologies. Le destin de l’homme dans cette relation reconfigurée se dessine avec l’avènement d’une nouvelle dialectique entre l’homme, le vivant et la nature. 

Avec Vérena Friedrich – Natalia de Mello – Alistair McClymont – Flavien Théry – Adrien Lucca – Hernan Zambrano – Lucien Bitaux – Romain Tièche


Autour de l’exposition: 

Visite guidée de l’exposition, programme en ligne le 12 avril. 

Rendez-vous en ligne: Retrouver les podcasts, la visite en réalité virtuelle sur notre site web et chaîne Youtube. 

Avec le soutien de

Podcast de l’exposition :

IRISATIONS, commissariat : Mathieu Vabre from espace multimedia gantner on Vimeo.

Autres Rendez-Vous

Congés d'été
Du samedi 30 juillet au 20 août Inclus

Fermeture Estivale // Du 30 juillet au 20 août inclus

Espace multimédia Gantner

Exposition
Du 15 octobre 2022 au 28 janvier 2023

Post Growth – Après la Croissance

Collectif Disnovation.org DISNOVATION.ORG [Maria Roszkowska, Nicolas Maigret, Baruch Gottlieb, Jerome Saint-Clair] avec Clémence Seurat, Julien Maudet, Nicolas Nova, Pauline Briand

+
Expérience sonore – Site du Malsaucy
Application Mobile disponible sur IOS et Android

Les Persistances, une archéologie sonore du sol des Eurockéennes d’Eric La Casa

Eric La Casa

+