ART /

Opera calling

/

!Mediengruppe Bitnik

2007-2008

Opera calling est une intervention que les artistes ont mené de mars à juin 2007, en cachant des microphones à l’opéra de Zurich. Lors des représentations, les concerts sont retransmis par téléphone. Un serveur téléphonique l’ »Opera Calling Machine », bricolé par le collectif, appelle de manière aléatoire les habitants de Zurich leur proposant d’écouter l’opéra en direct depuis chez eux. Certains raccrochaient tout de suite et d’autres écoutaient en entier les concerts. Aussitôt interrompue la communication était répercutée vers une autre ligne de téléphone. Ce qui crée un nouvel espace d’écoute pour chaque personne qui peut écouter l’opéra. 90 heures de représentations ont ainsi été livrées à 4363 domiciles.


Le collectif controverse le fait que 80% des fonds pour la culture à Zurich sont consacrés à l’opéra et que les places restent onéreuses.
Cette intervention se présente sous forme finale en une vidéo avec écran, accompagnée d’une bande sonore qui restitue l’intégralité de l’appel téléphonique. Les discussions sont traduites en français en v.o.
Selon le collectif, « cette action est aussi un remake d’une partie de l’histoire des médias car lorsque le téléphone fut inventé, c’était en premier lieu pour retransmettre des opéras .»
Pour partager cette expérience, et si des personnes souhaitent faire ce même type d’intervention, le collectif a conçu un mode d’emploi : http://opera-calling.com/how-to-be-part-of-an-opera-audience-without-actually-going-there/

!Mediengruppe Bitnik est un collectif de jeunes artistes, fondé en 2003 et basé à Zurich en Suisse. Il adapte des stratégies de pirates informatiques connus sous le terme de hacking et montre ainsi tout leur potentiel artistique et culturel possible. Le collectif infiltre les systèmes (informatiques, médiatiques…) en place, les détourne de leurs fonctions initiales et en propose de nouvelles utilisations. Leurs cibles privilégiées sont donc les systèmes de retransmission de données en direct (comme la vidéo-surveillance) et les médias dont il reproduise et manipule les mécanismes afin d’offrir une nouvelle manière artistique de les appréhender. Leur travail explore et s’exprime dans les expositions, des interventions dans l’espace public, dans des logiciels et interfaces sociales.


En savoir plus

Site du collectif :
http://www.bitnik.org/

 

Podcast – Entretien avec le collectif et présentation de l’exposition jusqu’ici tout va bien du 23 octobre 2010 au 23 janvier 2011


Document(s) à télécharger

Fiche pédagogique de l'œuvre
operacalliing7
operacalliing8
operacalliing10
operacalliing11
operacalliing12