ART /

Masquerade

/

Félicien Goguey

2015-2016

En 2013, suite aux révélations d’Edward Snowden sur les pratiques de la National Security Agency (NSA) des États-Unis, le monde découvre la surveillance de masse opérée par les gouvernements sur l’ensemble du réseau Internet. Cette surveillance, qu’elle soit à des fins commerciales ou d’espionnage, n’est pas l’apanage des États-Unis et constitue pour l’artiste une grave atteinte au droit à la vie privée. L’œuvre Masquerade est une installation créée en réaction à ces problématiques.


Dans un contexte d’exposition l’œuvre fonctionne en dehors du réseau Internet. Un réseau de plusieurs éléments programmés appelés masqs a été créé. Ils sont numérotés et identifiés par les noms de différentes capitales mondiales. Ils sont disposés sur un tableau noir accroché au mur, reliés à un élément central, semblant être le masq d’origine, numéroté 1.

Ce réseau fonctionne exactement de la même manière que s’il était connecté, les masqs envoient de courts messages suspicieux qui sont redistribués entre eux via le serveur central. Une imprimante disposée en face, sur un socle, imprime l’ensemble de l’activité du réseau en continu, formant au sol un important amas de ruban de papier. L’accumulation des messages imprimés figure le volume de données créé par le système.

Ces masqs, lorsqu’ils sont connectés, opèrent de la même façon. Ils diffusent sur Internet des messages suspicieux générés à partir de dictionnaires de mots clés. Ces messages erronés sont diffusés en grand nombre, créant un bruit constant sur le réseau. Ils ne sont jamais identiques et, de fait, ne sont pas détectés comme étant des robots. Ils sont donc analysés par les algorithmes de surveillance, perturbant ainsi le fonctionnement des services de renseignements.


Learn more

Le site de l’artiste :
felicien.io

Felicien Goguey Oeuvre Masquerade
FelicienGoguey_Masquerade_01
FelicienGoguey_Masquerade_03
Capture d’écran 2018-05-29 à 17.49.48