ART /

Borderland

/

Julien Alma et Laurent Hart

1998

L’industrie et la culture des jeux vidéo qui se sont développées depuis les années 1970, occupent désormais une place dominante dans le divertissement de masse. Comme phénomène culturel ayant produit de nombreux codes visuels et modèles comportementaux pour les contenus interactifs, les jeux vidéo font l’objet d’une exploration artistique depuis la seconde moitié des années 1990.


Réalisé en 1997 par Julien Alma et Laurent Hart, Borderland s’apparente à un jeu traditionnel de combat qui en reprend les caractéristiques : choix du personnage, de l’adversaire et de l’environnement dans lequel l’action se déroule ; personnalisation des coups d’attaque ou des parades de défense ; affichage du niveau vital, des scores et des stades de progression.
Au-delà de l’approche parodique et critique des archétypes comme le dualisme gagnant-perdant, Borderland laisse émerger d’autres luttes (sociales, culturelles, communautaires ou urbaines) au sein desquelles chaque représentation donnée de l’individu se confronte toujours à celle d’autrui. En impliquant des personnages filmés et incrustés dans des scènes photographiées de friches ou de zones industrielles, le recours à un réalisme “ documentaire ” s’oppose ici à l’esthétique lisse des images de synthèse et participe à réduire aussi les interstices laissés entre le réel d’un côté, et la fiction du jeu de l’autre.

borderland11_450300
borderland4
borderland10
borderland11
P1060257