ART /

ALIBI ≠2

/

Véronique Hubert

DU 09 AU 23 SEPTEMBRE 2011

Cette exposition est le fruit d’une résidence de l’artiste à Belfort, possible grâce au partenariat entre les musées de Belfort, le Centre chorégraphique national de Franche-Comté à Belfort et l’Espace multimédia gantner à Bourogne.


“BELFORT – ALIBI II, dispersion – Dans cette seconde étape d’exposition, des oeuvres créées après plus d’un an de résidence au Triangle de Rennes et à Belfort, la fée se trouve dispersée dans 4 lieux de la ville et dans ses environs : Le Centre Chorégraphique National de Franche Comté, le Musée d’histoire (situé dans la citadelle), le musée des Beaux-Arts et l’Espace multimédia gantner. La dispersion n’est pas uniquement l’éparpillement ni la séparation, c’est avant tout une idée de diffusion. La fée et ses promeneurs ont parcouru des lieux divers, ont parasité des places publiques pour finir dans une galerie marchande désertée, au rythme d’histoires racontées et d’une danse collective. La danse et les comptines sont une garantie riche pour résister à la vie qui est souvent difficile et crue. Cette marche bavarde, incessante et solitaire puis progressivement collective est un ailleurs (ALIBI) assuré vers un certain bonheur. Retrouver des extraits de cet épisode de la marche et des danses d’Utopia mises en scène en fonction de ces 4 lieux confirme la démarche plurielle de mon travail ancré à la fois dans le monde et dans l’atelier : Art, Ville, Danse, Nouvelles Technologies, conservation, exposition… Le personnage de « fée » précaire et son cube transparent continuent de traverser l’écran, de se choquer en rythmes – pour passer le temps ? pour résister ?”

Véronique Hubert, avril 2011.


Les œuvres exposées à l’Espace multimédia gantner :

Utopia contre (full of love rue des cerises) • Photographie tirage couleur, encres sur papier, 2011

Utopia contre (place des 4 AS) • Photographie tirage couleur, encres sur papier, 2011

Le cube • Cube en bois, 2005 • Caméra : Laurence Barbier, sous titrage : Isabelle Jéminet

Alibi • Vidéo HDV, 19’’, 2011

La fée Utopia descend de la Citadelle pour aller vers la ville, lentement, sans interruption. Comme on rêve en marchant, Utopia se raconte des histoires au rythme de la promenade incessante, emmenant des accompagnateurs vers un point de rencontre.

À venir le monde sera beau • Vidéo, 9’’, 2008 • Female : Ninar Ebser, lecture du texte : Emmanuel Delpy, sous-titrage : Marc Abdaloff, caméra : Yann Guillemain, Laurent Basset, projet Bandits-mages/Monuments Nationaux Bourges.

Une petite fille inquiétante dont on ne voit pas le visage est immobile dans un décor bucolique. Une voix androgyne annonce qu’elle « ne supportera pas la terreur venue et à venir ». Tout s’accélère, les personnages Female et Utopia apparaissent et se mêlent, à l’enfant, aux éléments… Ces 3 personnages ont décidé : « Le monde sera beau ».


Autres lieux d’exposition :

Musée d’Histoire – Magasin à poudre de la Citadelle de Belfort jusqu’au 25 septembre 2011

Musée des Beaux-Arts de Belfort jusqu’au 25 septembre 2011

Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort jusqu’au 31 août  2011


PERFORMANCES de Daniel Foucard, Vincent Madame et Véronique Hubert.

Dernier jour d’exposition vendredi 23 septembre à 20h :

Véronique Hubert : « Parce que la cohérence de son travail réclame de faire entrer les « autres cerveaux » dans le jeu, Véronique Hubert organise depuis 1996 des soirées dans divers lieux : Galerie des Archives, Batofar, Nouveau Casino, Pulp, MNAM ; des soirées lectures, des soirées de projections vidéo et de sélections musicales. Y ont participé un nombre impressionnant d’artistes, d’écrivains, de critiques parmi lesquels on pourra citer Orlan, Vincent Labaume, Paul-armand Gette, Claude Closky ou encore Martine Aballea, Vincent Epplay, Tsuneko Taniuchi et bien d’autres ; Les œuvres présentées y deviennent, plutôt que des produits, les manifestations d’une dynamique intellectuelle. Mettre en scène ce « besoin » des autres sans le « signer » ostensiblement, demeure en art une audace à la limite de la perversité, une attitude qui travaille d’anciennes représentations qui n’en finissent pas de disparaître. Ignorer la concurrence, moquer le monopole ego ne sont pas des choses insignifiantes. Le milieu artistique a des délicatesses d’entreprise. A ce titre, il n’est pas anodin que ces presque dix années de promotion-création, n’aient valu à l’artiste aucune presse, aucun écho en dépit d’un succès jamais démenti. » France Valliccioni

Daniel Foucard développe des OVNIS littéraires, des formes toujours hybrides. Une écriture romanesque tournée vers la science-fiction aux personnages plus ou moins junkies, plus ou moins monomaniaques, plus ou moins déjantés. Il a publié Peuplements (Al Dante, 2000), Container (Sens & Tonka, 2001), Novo (Al Dante/Éditions Léo Scheer, 2003), COLD (Laureli/Léo Scheer, 2006), CIVIL (Laureli/Léo Scheer, 2008), CASSE (Laureli/Léo Scheer, 2010) ainsi que dans de nombreuses revues et collectifs.

Vincent Madame « alias Vincent Roux (F, 1974, vit à Ivry-sur-Seine) est artiste et musicien. Il est l’auteur de deux disques autoproduits : « Vincent Madame » en 2003, et « Le gars qui ment » en 2005. En 2006, répondant à une commande, il sort un troisième disque sous forme de paysage sonore appelé « Au secret de quel océan avez-vous dormi ? ». Il développe un univers polymorphe : films, photographies, dessins, chansons, performances. Recourant à des procédés narratifs et quasi cinématographiques, il nous entraîne dans un voyage au coeur de ses paysages intimes. Et, in fine, brosse un autoportrait sensitif, sans fard et pourtant maquillé, acide, hypnotique et sombre, fait d’instants, de morceaux prélevés, de personnages. ».

A 18h, vous pouvez débuter la soirée avec le vernissage de l’exposition « Un balcon en forêt », proposition de Denis Savary avec Jean Yves Jouannais, au Granit suivi d’une performance en grande salle à 19h avec SLD, Delphine Lorenzo & Denis Savary d’après l’Encyclopédie des guerres de Jean-Yves Jouannais. Entrée libre.

Le Granit, scène nationale, 1 faubourg de Montbéliard – BP 117 90002 Belfort cedex


EN SAVOIR PLUS

Sur l’artiste et les vidéos visibles à l’Espace multimédia gantner

Sur les œuvres exposées à Belfort : lire les pages 5 et 6 du guide d’exposition

Voir le podcast :

Performance Danse : Véronique Hubert
#7.2,

Laurence Rilly et Laurent Berger

Présentation de l’œuvre d’art numérique

issue de la collection de l’Espace multimédia gantner :

21.
Véronique Hubert
Histoire de la FAGM.  Hypersensibilité H = grosse fatigue, 1998-2001

Sur les artistes présents le vendredi 23 septembre

http://mimicry.free.fr/

Daniel Foucard

Vincent Madame 

http://www.espacemultimediagantner.cg90.net/wp-content/uploads/2011/09/AFFICHE_ALIBI.png
hubert3
hubert4
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
hubert8
hubert6
hubert5
hubert2