Médiathèque /

« En mai 1997, le champion du monde d’échecs, Garry Kasparov, était battu par l’ordinateur IBM deep Blue… »

/

Mika Taanila, Juha Van Ingen, Pekka Sassi, Anssi Kasitonni

Semaine n°166, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Auteurs : Cécile Dazord, Perttu Rastas
Parution vendredi 09.05.2008


Cette exposition propose une série de films d’artistes finlandais contemporains portant chacun à leur manière un regard critique sur les utopies technologiques. « D’après les récentes statistiques du Forum économique mondial, la Finlande vient au troisième rang mondial du classement selon l’indice NRI (Networked Readiness Index – l’indice des pays les plus  » branchés  » dans les technologies de l’information ou TI), après Singapour et l’Islande. La Finlande a déjà occupé la première place de ce classement, tant pour l’utilisation des téléphones mobiles que de l’Internet. » L’essor spectaculaire des nouvelles technologies en Finlande, marqué jusqu’à la fin des années 1980 par la guerre froide, explique peut-être en partie le regard critique porté par certains artistes sur les technologies.
Avec RoboCup99, qui s’ouvre sur le rappel de la défaite de Garry Kasparov face à un ordinateur, Mika Taanila évoque la compétition scientifique et économique qui se joue autour de l’intelligence artificielle. (Dis)Integrator de Juha van Ingen montre la fragilité de l’image vidéo analogique : une séquence (tirée d’un film d’anticipation sur la téléportation) est copiée et recopiée jusqu’à devenir illisible.
SEVnet de Pekka Sassi imagine une Union soviétique à l’heure des nouvelles technologies. Film d’animation low-tech, The Investigators d’Anssi Kasitonni recycle avec humour le genre du film d’aventure et d’anticipation.

| Commander | Page de l'éditeur
S-19.08-copie-670x898